Informations

Association pour la gestion et l'insertion en faveur du handicap

Des « droits à vie » à partir du 1er janvier 2019

En s’appuyant sur le rapport Taquet-Serres, deux décrets ont été pris en décembre 2018 pour permettre d’attribuer des droits à vie aux personnes dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer. Depuis le 1er janvier 2019, cette réforme est effective. Elle va permettre de changer le quotidien de centaines de milliers de personnes handicapées et de leurs familles.

4 droits sont concernés

L’AAH (allocation adultes handicapés)

La RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) L’ AEEH (Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé) La carte mobilité

Cette avancée majeure permet de mettre un terme aux démarches incessantes et épuisantes pour les personnes en situation de handicap et leurs familles, et également à la surcharge administrative pour les MDPH.

Soyons vigilants face aux faux démarcheurs et aux fausses promesses d’exonération de la contribution AGEFIPH

Vérification des agréments ESAT ou EA consulter l’annuaire : www.unea.fr. Des entreprises assujetties à l’OETH (l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés) ont été démarchées par des individus prétendument commerciaux de structures du secteur protégé (entreprises adaptées et ESAT) ou mandaté de l’Agefiph. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à nous contacter. Nos délégués sont à votre écoute dans chaque département de France.

AGIFH à votre écoute

Pour toutes questions, vous pouvez nous joindre du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 sans interruption par téléphone au numéro gratuit : 0805 03 38 32 (appel gratuit depuis un poste fixe) et par mail à l’adresse suivante : contact@agifh.fr

Contactez nous!

Un numéro gratuit à partir d’un poste fixe est à votre disposition

0805 03 38 32
UA-143890454-1

Handicap : ce qui change en 2019 pour les personnes handicapées

     

    Les ascenseurs obligatoires pour les logements « R+3 »

    Annoncée par Sophie Cluzel en septembre dernier, les ascenseurs seront obligatoires pour les logements neufs de 3 étages et plus. Cette mesure, qui entrera en vigueur en 2019, vient ainsi renforcer l’accessibilité des logements. Elle répond à une demande formulée depuis plus de 20 ans par les associations de personnes handicapées et d’aidants.

     

    L’augmentation du budget du handicap

    Le handicap est l’une des priorités du Gouvernement. Ainsi, en 2019, son budget est augmenté de 5%.

     

     

    La CMU-C et l’aide à la complémentaire santé ne feront plus qu’un

    La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-c) et l’aide à la complémentaire santé (ACS) seront fusionnées dès 2019. Le Premier ministre l’avait annoncé le 15 octobre 2018, « à compter du 1er novembre 2019, la CMU-c sera donc étendue aux personnes aujourd’hui éligibles à l’ACS, moyennant une participation financière. Elle restera gratuite jusqu’aux plafonds de ressources actuels de la CMU-c (soit environ 734 euros mensuels pour une personne seule) et sera soumise à une participation financière réduite, selon l’âge du bénéficiaire, jusqu’au plafond de l’ACS (qui est de 991 euros mensuels) ».

    Cette fusion va permettre d’améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées. « Cet élargissement du public éligible à la CMU-c assurera à ses bénéficiaires la prise en charge complémentaire de la totalité des frais pour un panier de soins élargi (…) ce sera le cas pour les fauteuils roulants, les sondes ou les pansements. Cette extension va donc limiter les renoncements aux soins. »

     

    L’Aide à la garde d’enfant

    En octobre 2018, le complément de mode de garde pour les parents faisant garder leur enfant handicapé a été majoré de 30%. A partir de 2019, un bonus sera mise en place pour les crèches qui ouvrent des places dédiées aux enfants handicapés.